Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 May

APRES LES ELECTIONS

Publié par veronique et marcel

APRES LES ELECTIONS

La main du désert dans la région du désert d'Atacama. réalisation de l'artiste Irarrazabal.

Nous n'allions tout de même pas vous déranger durant cette période de la dernière ligne droite des élections. Pour être honnête, ce n'est pas vraiment que l'envie nous a fait défaut de vous changer les idées, mais nous n'avons pratiqué que des bivouacs où la connexion était inexistante mais avec de magnifiques paysages sous nos yeux. Sûrement mieux que votre écran TV.......

Premier et second tours, nous avons eu l'information en direct en même temps que vous.

Depuis la récupération de notre véhicule à Valparaiso, nous avons tranquillement remonté la côte Pacifique en direction du Nord, avec quelques incursions comme la magnifique vallée de l'Elqui.

Nous sommes maintenant dans la région du désert le plus aride du monde le désert d'Atacama (Ce nom m'a toujours résonné dans la tête depuis que je suis tout petit. Un côté bande dessinée de Tintin !!!!)

Dans quelques jours nous serons à San Pedro d'Atacama, avant de repasser la frontière en direction de l'Argentine. Les journées sont très chaudes mais avec l'altitude les nuits et le petit matin commencent à être bien frais.

Des voyageurs croisés nous annoncent des moins 10 au matin, pour les lieux que nous allons croiser d'ici peu.

APRES LES ELECTIONS

Une autre explication aussi, pour ce retard de nouvelles, ce sont les quelques gros soucis qui  ont bien occupé nos journées et nos esprits.

Petit retour en premier sur notre retour de l'île de Pâques et la récupération du véhicule.

Malgré son stationnement sur le parking privé et logiquement sécurisé d'une maison, nous avons eu la désagréable découverte d'avoir été visité en règle !!!

Ils semblent avoir pris le temps de prendre ce qui les intéressait. Tout le câblage électronique, l'enceinte Bluetooth, les disques durs de sauvegarde, masque de plongée, phare de plongée, et bien entendu des bijoux auxquels nous étions très attachés.

Dans la réserve des boîtes de conserve, ils ont aussi fait leur marché en sélectionnant ce qui avait le plus de valeur.

La vie suit son cours mais le traumatisme reste important.

Nous aurions pu tout aussi bien nous retrouver sans rien.

Nous avons lu que des voyageurs se sont retrouvés sans leur véhicule; comme quoi il est possible de trouver toujours plus grave que ce qui nous arrive.

 

 

 

APRES LES ELECTIONS

Un de nos amis les colibris en train de s'enivrer.

Nous serons bloqués dans ce lieu pendant un peu plus de 24 heures.

L'arrivée dans le ville de la Serena déclenche un nouveau moment de stress....

Difficultés à la décélération pour rentrer les vitesses et une fois à l'arrêt, plus aucune sélection possible d'un rapport.

Pour rejoindre un garage recommandé (Toujours local!!! vous oubliez bien entendu toutes notions de l'atelier bien rangé de votre garage habituel; il faut ici imaginer des dizaines de voitures en cours de travaux, des moteurs ouverts par terre, aucun pont élévateur, tout se passe à même le sol. J'ai toujours une petite inquiétude que des pièces de notre véhicule se retrouvent installées dans le véhicule d'à côté!!!!)

Donc, pour rejoindre ce lieu recommandé, nous étions obligés de stopper le moteur, sélectionner une vitesse à l'arrêt (la seconde pour ne pas trop changer de rapport...) et ensuite remettre le moteur en route et commencer à avancer sur la lancée du démarreur!!!!

APRES LES ELECTIONS

Diagnostic : embrayage avec un ressort coupé et deux autres sur le point de lâcher. Le fait d'avoir un disque d'embrayage neuf dans le lot de pièces nous a évité l'inquiétude de trouver la pièce et nous a réduit la facture à la seule main d'œuvre.

Enfin une bonne nouvelle !!!!!

Bon cela fait partie intégrante d'un long voyage comme le nôtre mais cela reste un peu crispant tout de même...

APRES LES ELECTIONS

Revenons au sujet le plus important... le voyage. Ce jour là, Journée de recensement dans tout le pays du Chili.

Le parc National avec des chinchillas est fermé pour cette raison et aucun point de bivouac convenable dans le secteur.

Solution de rechange, un petit camping familial dans le coin.

Fermé à cette époque (nous sommes en automne...)

APRES LES ELECTIONS

Une ferme à proximité et par chance, ce sont les propriétaires.

Mais ils sont incapables de retrouver les clefs de la porte d'entrée.

Plan B la scie à métaux pour ouvrir....

APRES LES ELECTIONS

Piquenique en bord de lac.

Bien vérifier l'amarre des barques avant de s'asseoir sous peine de se retrouver le "C" dans l'eau...

APRES LES ELECTIONS

La vallée de l'Elqui.

Un paysage de montagnes arides et au "milieu coule une rivière" et une richesse de cultures et une concentration de vignes pour réaliser le Pisco.

APRES LES ELECTIONS

Punta Choros .

En cette saison peu de touristes et l'autorisation nous est accordée de nous installer au milieu du port pour passer la nuit.

APRES LES ELECTIONS

Comme ceci, nous sommes à pied d'œuvre le lendemain matin pour nous rendre dans la réserve Nationale des Pingouins de Humboldt.

APRES LES ELECTIONS

Ou l'art d'avoir la chance de trouver un bivouac quasi idéal.

Loin de tout. Protection du vent par des rochers, paysage de carte postale .

Pas vraiment besoin de grand chose en plus.

APRES LES ELECTIONS

Et si par hasard le premier bivouac n'était pas satisfaisant, il y a largement matière à en trouver d'autres dés le lendemain.

Rarement nous aurons eu autant de choix et de liberté que dans cette partie du Chili.

APRES LES ELECTIONS

A proximité du parc de Pan de Azucar, décision d'une randonnée tous les trois.

Pas vraiment de chemin, mais allez les filles encore un petit effort pour arriver en haut de la crête.

APRES LES ELECTIONS

Encore un peu plus en avant Catherine... et tu vas voir que les plantes sont capables de pousser n'importe où.

APRES LES ELECTIONS

Des oiseaux, une graine et une plante pousse au milieu des rochers.

APRES LES ELECTIONS

Nous nous sommes déjà arrêtés un peu plus au Sud dans le secteur de Vicuna pour aller admirer en pleine nuit le ciel étoilé.

Un Français nous fera partager ses observations de la voie lactée, des nuages de Magellan, de la fameuse croix du Sud. Un peu plus de trois heures la tête dans les étoiles.

Le luxe aussi de faire cette visite dans notre langue et avec une personne capable de se mettre à notre niveau de compétences (un peu au ras des pâquerettes tout de même...) dans ce domaine.

Le Cerro Paranal avec le centre d'observation Européen ( l'ESO) est le site du plus gros télescope au monde et tous les samedis des visites sont organisées.

APRES LES ELECTIONS
APRES LES ELECTIONS

Les quatre énormes télescopes peuvent travailler individuellement ou couplés ensemble et même être associés à quatre petits.

La mise en commun de tous les instruments élargissant le champ d'action.

APRES LES ELECTIONS

Très très haute technologie.

APRES LES ELECTIONS

Avec une telle technologie l'œil humain est inutile. Personne n'est présent au niveau du télescope pour passer sa nuit à regarder les étoiles.

Tous les informations récoltées sont enregistrées par des capteurs et les ordinateurs travaillent pour décortiquer les informations.

Les astronomes n'ont même pas besoin de se déplacer sur site.

Les informations circulent directement par un intranet en direction des laboratoires à travers le monde, qui en font la demande.

A deux kilomètres à vol d'oiseau, l'ESO est en train de construire un nouveau télescope encore plus immense. 39 mètres de diamètre de lentille !!!!!! voir plus loin, pour remonter plus loin dans le temps.

APRES LES ELECTIONS

Là, vous êtes sûr de ne pas être dérangés par les bruits des voisins.

Un 4X4 est recommandé pour grimper dans la montagne comme ceci et passer la nuit au milieu de nulle part dans ce désert d'Atacama.

APRES LES ELECTIONS

Et puis nous nous sommes arrêtés dans la ville de Calama pour bien nettoyer le véhicule après ces longs moments sous l'influence de l'air marin et réaliser une grosse lessive de toutes nos affaires après une quinzaine de jours uniquement en bivouacs sauvages.

Et mardi dernier 09 Mai......

La pose au sol du sac à dos de Véronique dans un salon de coiffure nous sera fatale !!!!!

(Je maintiens que ma coupe de cheveux personnelle tous les matins au rasoir a au moins l'avantage de m'éviter de rentrer dans les salons de coiffure......)

Un mode opératoire parfaitement organisé pour détourner l'attention et le sac a disparu avec la totalité des papiers personnels, ceux du véhicule et de deux cartes bleues !!!!

Une fin de journée de mardi passée dans les bureaux de la gendarmerie locale et ensuite de la police d'investigations.

Mercredi matin dès 9h00 téléphone avec l'Ambassade de France à Santiago et remarquable réactivité de la jeune femme que nous avons eue au téléphone.

Entre mercredi matin 11h30 et samedi matin 1h30 du matin nous aurons au total passé 52 heures dans des bus (confortables...) sur 62 heures.

Presque 700 euros chacun  pour un vol avion (aller) acheté au dernier moment sera suffisamment dissuasif pour que l'on choisisse un autre mode de transport.

Dans les 10 heures passées à Santiago nous avons réussi à récupérer 2 nouveaux passeports (nommés passeports d'urgence, couleur verte... presque de quoi "frimer" aux frontières avec un passeport diplomatique !!!)

Dans les bureaux des douanes nous avons récupéré un duplicata du permis d'importation temporaire du véhicule et dans un autre lieu à la police des frontières une copie de nos visas personnels.

Le trajet en bus dans un sens ne demande logiquement pas plus de 22h00 (tout de même assez conséquent!!!)

Mais comme s'il manquait un peu de piment à notre aventure, de très importantes perturbations pluviométriques se sont abattues sur une partie du Chili !!!!!!!

Entre éboulements, torrents de boue sur l'autoroute, routes emportées et attentes interminables sans aucune information, nous étions bien contents de retrouver notre bon Dorys même au milieu de la nuit.

APRES LES ELECTIONS

Je  ne sais pas qui a dit que les voyages forment la jeunesse!!!!!!!

Je serais tenté de dire qu'ils pourraient aussi  nous user !!!!!

Mais nous continuons à adorer les contacts et l'extrême gentillesse de la majorité des Chiliens.

Heureusement que nous avions décidé de rentrer en France cet été, nous aurons du temps à passer à la préfecture pour refaire permis, carte grise et autres choses encore ......

Demain dimanche 14 nous reprenons la route, en direction de San Pedro d'Atacama et nous allons rejouer avec les 4000 mètres pour des visites avant de rejoindre cette ville.

Ensuite direction la frontière avec l'Argentine en espérant que nos photocopies et plastification (qualité maxi...) de carte grise et de permis de conduire seront suffisantes pour tous les services des douanes et de la police....

L'envie de voyager n'est pas atteinte !!!!

A bientôt...

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Claire 16/05/2017 17:17

Pffffiouh! Ch'suis épuisée rien que de vous lire!!! Quelles aventures!!! J espère que jamais plus nous ne lirons de telles galères! Je suis désolée pour vous des objets volés auxquels vous teniez. Le reste sera remplacé progressivement. Prenez soin de vous les amis. Hâte de vous revoir!!!! On vous aime fort Claire + famille

francois 14/05/2017 23:17

et bien les amis que de péripéties ! courage ... et continuez à bien vous amuser ...et à nous distraire avant votre retour

Chrystelle Lalande 14/05/2017 21:10

Coucou!
Quelles aventures malencontreuses... Nous sommes peinés et pensons fort à vous. Tout de suite, nous perdons le sentiment de l'exotisme à imaginer ce que vous endurez. Bon, il est temps de rentrer en France pour vous ressourcer! On vous plantera une tente dans le jardin?
Bonne route pour la suite. Chez les Lalande, todo va bene.
Grosses bises

Archives

À propos