Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Jun

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Publié par veronique et marcel

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Circuit que nous venons de réaliser en remontant dans le Nord du pays pour nous confronter avec les 5000 mètres au niveau du volcan Chimborazo.

Ce volcan dont le sommet culmine à 6310 est très prisé par les alpinistes aguerris.

Non pas par la difficulté de son ascension (tout est relatif... nous ne l'avons pas tenté...) mais surtout parce que la forme de la terre en fait

LE POINT LE PLUS PROCHE DU SOLEIL.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Vous voyez, c'est écrit en toutes lettres sur le panneau....

Nous rencontrerons des jeunes Américains qui enchaînent plusieurs sommets pendant leurs vacances en Equateur, avec tous le même discours (cocher ce sommet le plus proche du soleil).

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Sur la route, arrêt au "Nez du Diable" avec vue plongeante sur les rails de la voie de chemin de fer très touristique du secteur.

Il y a encore quelques années il était possible de faire le parcours sur le toit du train. (chose interdite à ce jour)

Cette voie de chemin de fer construite au début du XX' siècle est un chef d'œuvre d'ingénierie pour l'époque, avec un système de marche avant/marche arrière du train pour pouvoir réaliser l'ascension du canyon.

Quelques 2500 personnes trouveront la mort dans la réalisation de ce chantier gigantesque.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Après quelques heures de route depuis Cuenca, nous trouvons un bivouac sur le parking d'un gite touristique de montagne à une dizaine de kilomètres du volcan.

Par les températures qui courent à cette altitude (3800 mètres), la possibilité de trouver une douche chaude est la bien venue.

Sur une des dernières pages du blog au Costa Rica, nous vous avions parlé d'un nouveau système de couchage que nous avions installé sur notre bon Dorys.

Voici donc la nouvelle installation pour la nuit.

Confort remarquable, grand espace disponible.

Juste deux remarques.....

INTERDICTION FORMELLE aux somnambules.....

DECONSEILLE aux prostatiques.....

Ou alors il faut avoir un réveil à cent pour cent de ses capacités pour éviter la mauvaise surprise....

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Bon, ne nous voilons pas la face... fatigue, plus route pas terrible avec de la grêle, plus altitude, le résultat de la nuit ne sera pas bien brillant pour moi.

Bien soulagé au niveau estomac et médicalisé avec notre pharmacie personnelle, l'état général de la "bête" en amélioration, nous tentons de continuer la progression.

Bien curieux aussi de voir le comportement de notre destrier à l'approche des 5000.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Brouillard et froid nous accompagnent jusqu'à l'entrée du parc.

Et bien entendu les vigognes.

Recommandations de sécurité et conseils des gardes du parc pour poursuivre l'ascension.

Ils nous indiquent qu'à partir de 4600 nous devrions y voir un peu mieux que dans cette "purée de pois" qui nous entoure.

Bon, et bien en avant. Il faut tout de même réussir à imaginer que nous allons dépasser en voiture la hauteur de notre Mont Blanc.........

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

A l'approche des 4300 c'est effectivement un peu plus clair.....

Mais surtout en raison de la neige.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Tout blanc devant, mais tout noir derrière à la sortie du pot d'échappement.

Je ne voudrais surtout pas être derrière nous en vélo dans l'ascension...

D'un autre côté, il faudrait être un peu "malade" pour grimper un truc pareil en vélo.

Amitiés à Patricia et Christian qui ont réalisé cette grimpette il y a seulement quelques semaines.....

C'est vraiment "trop cool" un quatre roues motrices dans ces conditions là....

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Les vigognes sont réintroduites depuis quelque temps dans le parc. (800 couples..)

Bien entendu, leur expansion ne se limite pas au parc, et tout au long de notre parcours dans cette montagne nous resterons vigilants.

A deux ou trois reprises nous aurons la surprise d'en voir des spécimens au milieu de la route.

En plein brouillard c'est une vision véritablement originale et tout de même peu habituelle....

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Retour du troupeau le soir à la ferme... Il y a de quoi se perdre avec tout ce petit monde.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Direction ensuite vers la lagune de Quilotoa.

Immense lagune d'un diamètre de 3.5 km dans le cratère d'un volcan.

Si sur la photo, vous avez du mal à imaginer ce diamètre de 3.5 kilomètres, soyez rassurés, nous étions dans le même étonnement en étant sur place!!!!!

La vision d'un canoë, gros comme une tête d'épingle, au milieu du lac nous aidera pour la perspective.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Un sentier de randonnée en fait le tour, beaux dénivelés à enchaîner.

Nous en ferons seulement une partie, mais il est vrai qu'à plus de 4000 les ardeurs sont un peu freinées.

Si vous regardez bien vous verrez en plus que le chemin n'est pas bien large, et avec le vent qui soufflait les volontaires n'étaient pas légion.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

La visite de cette partie se réalisera à trois.

Nous avons rencontré la veille au soir Manon, une vétérinaire Bretonne, en vacance, sac à dos pendant 5 semaines entre le Pérou et l'Equateur.

Bon, les filles, si vous restez dans la fumée, cela va finir par sentir le "graillon" dans la voiture...

Le plaisir et le hasard des rencontres en voyage.

Un grand moment de partage que nous allons vivre tous les trois pendant trois jours. Manon nous accompagne dans notre vie de nomades dans notre deux pièces (sans cuisine..)

Les deux bivouacs que nous partagerons ensemble la changent des habituels "hostals" qu'elle fréquente.

Merci Manon de ces biens agréables moments en ta présence.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Après la lagune de Quilotoa nous décidons d'emprunter ce que les guides appellent la "boucle du Quilotoa"

Depuis notre arrivée en Equateur, j'en entends parler.

En fonction des différentes informations que nous détenons, nous entendons parler de piste, de route partiellement goudronnée, praticable, non praticable ???

Nous commençons sous de bons auspices avec plus d'une vingtaine de kilomètres du meilleur goudron, pour arriver dans le petit village de Chugchilan.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Là, les travaux sont terminés....

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Et une piste bien solide nous entrainera vers une fromagerie très locale.....

Essayez de lire la dernière ligne du panneau. Technologie Suisse !!!!

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Bon plaisir de déguster leur fromage.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Laboratoire d'analyses avec les dernières technologies de pointe !!!!!!

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Puis nous tombons plus tard sur une zone de chantier grandiose pour transformer cette piste en route bien sécurisée (mais, le travail est loin d'être fini...).

La concentration fera que nous oublierons de sortir l'appareil photo pendant cette partie de route.

Sur une quinzaine de kilomètres le terrain ne sera que boue, ornières, zones inondées.

Nous comprenons pourquoi les locaux nous ont conseillé d'avoir un 4X4 pour franchir cette zone.

Je n'en reviens toujours pas de ce que notre véhicule est capable de franchir même en étant complètement en travers dans les ornières formées pas les gros camions de chantier et les pelleteuses.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Terre ferme retrouvée, nous trouvons un bivouac bien abrité sous un hangar agricole vacant avec vue sur les montagnes.

Après accord de la propriétaire nous nous y installons.

Nous serons bien à l'abri de la pluie.

Une demie heure plus tard, la même personne nous apporte des "choclos"- épis de maïs cuis à la vapeur.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Direction ensuite le Cotopaxi.

Le plus haut volcan actif de ce pays est aussi considéré comme un des volcans les plus dangereux au monde.

Dernière phase éruptive pendant l'été 2015.

Depuis, il est interdit de camper dans le parc national ou même de monter au refuge du parc.

Autorisation nous est donnée de circuler dans le parc uniquement dans la journée mais avec une sortie à 17 h au plus tard.

La nuit sera bien tranquille sur le parking devant le bureau des gardes.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Malgré l'altitude, nous n'aurons aucun problème de froid pendant la nuit.

Juste une belle onglée après la vaisselle du petit matin.....

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Par contre, pour le froid du bout du nez, il me semble que j'ai trouvé le truc....

"Ben"!!! Quoi, il n'est pas beau mon bonnet ???

Arrêt ensuite dans la ville de Banos (désolé, mais pas "fichu" d'écrire l'accent sur le "n" avec le clavier Français. La "tilde" pour les puristes...)

Nous y retrouvons notre amie Américaine Joanne qui est venue à notre rencontre en bus.

Nous ferons le parcours à redescendre vers Cuenca ensemble.

Nous continuons à tester notre configuration de voyage à trois pour notre "VIP" qui doit nous rejoindre cet été au Pérou.

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Pour finir, voilà comment négocier le prix de l'ananas dans une franche rigolade...

1$ pour les deux... tout le monde semble être content..

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR
LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Visages de rue.....

LA ROUTE DES VOLCANS EN EQUATEUR

Carte Equateur.

A bientôt.

Commenter cet article

Christine 21/06/2016 19:53

Magnifique, bravo et ça ne m'étonne pas de vous que vous côtoyez le "Nez du diable"... Vous êtes capables de tout... Gros bisous vous me faites rêver et belle fête de la musique... ;-)

Gérard Bastide 16/06/2016 12:05

Bonjour à vous deux, bravo pour ce très beau circuit et ces belles photos. L'altitude ne gène pas les moteurs atmo, sauf qu'ils manquent d'air et donc ne consomment pas tout le GO ce qui donne toute cette fumée noire. Mais 5000 mètres ne font pas peur aux Toy, altitude maxi où nous sommes passés. Bonne continuation et profitez bien. F et G

Chrystelle L. 14/06/2016 21:23

Coucou! Quel bonheur de vous lire! Merci de nous permettre de nous évader loin des marasmes actuels de notre actualité. Superbe post, comme tous les autres! Vous voilà tour operator pour nos futures destinations! Grosses bises de nous 5. Chrys et Juju

Coco et Michel 14/06/2016 01:54

Coucou, super la tente de toit, en espérant qu'elle était vendue avec l'échelle... lol...
Quel dépaysement ! Merci pour ce superbe reportage agrémenté de belles photos.
Bises et amitiés de C et M

françois 13/06/2016 23:32

wahoo wahoo alors là c'est estomaquant ! sinon je n'ai pas bien compris comment est montée votre araignée à doris ... biz

Archives

À propos