Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Apr

MESA VERDE

Publié par veronique et marcel

MESA VERDE

A proximité de la ville de Cortes, nous voici à nouveau dans un National Parc où nous avons bien occupé notre dimanche de Pâques :

Une visite de ce lieu qui durera entre 5 et 6 heures à une altitude moyenne située entre 2100 et 2600 mètres.

MESA VERDE

Ces villages Indiens troglodytes (Pueblos)installés dans les failles des roches ont été construits et occupés entre les années 1200 et 1300.

MESA VERDE

Exposition majoritairement plein Sud, protégés des ruissellements et du froid hivernal par le surplomb du plateau et suffisamment hauts pour être éloignés de la faune.

Dans le village de "Cliff Palace", ici sur la photo, quelques 150 personnes pouvaient  vivre.

Dans le village de "Cliff Palace", ici sur la photo, quelques 150 personnes pouvaient vivre.

 De plus près, on dirait une maquette.

De plus près, on dirait une maquette.

MESA VERDE

Plus de vingt années continues de sécheresse entraineront le déplacement des populations vers d'autres contrées.

Le site ne sera découvert que vers la fin du XIX siècle.

Le site ne sera découvert que vers la fin du XIX siècle.

MESA VERDE

Après vérification personnelle des fondations, ça va tenir encore pendant un bon moment....

En fait, nous étions descendus dans une "Kiva"(lieu de réunions, mais aussi lieu de certains rites religieux)

MESA VERDE

Vestiges d'un terrible incendie sur les lieux en 2008.

Au détour d'un virage, un coyote traverse devant nous.

Nous restons tous les deux la bouche ouverte sans avoir ni l'un ni l'autre le réflexe de déclencher l'appareil photo.

C'est sacrément haut sur pattes cette bestiole....

Ce sera la rencontre magique du jour.

MESA VERDE

Le soir, nous aurons une autre visite avec ce "chien de prairie".

Ce petit animal à l'allure facétieuse se repère assez facilement.

MESA VERDE

Il semble régulièrement faire la concierge, assis sur son postérieur au sommet du tas de terre expulsé du terrier qu'il a creusé.

En cas de danger ou de défense de son territoire, il émet des petit cris rappelant l'aboiement d'un chien, d'où son nom.

(Bon, vu le gabarit de la bestiole on ne donne tout de même pas dans le dogue Allemand, il ne faut pas exagérer...)

A bientôt.

Commenter cet article

Claire 19/04/2015 14:06

Bonjour les amis!
Contente de vous retrouver après quelques jours de vacances en Bourgogne, près d'Auxerre. Le problème là-bas, est que mes grands parents n'ont jamais fait installer le wifi. Vos newsletters m'ont manquées!!! Marcel, tu as un teint magnifique! Je n'ai pas encore vu si on la voit dans les autres pages, mais j'imagine que ma Véro est toute dorée aussi!
Je voulais mettre tout de suite un mot sur ce post car j'ai trouvé étonnant que, à la même époque, des êtres vivants aient eu la même idée pour améliorer leur confort de vie alors que des milliers de km les séparaient. En effet, ce site m'a évoqué la Roque-Saint-Christophe....en moins vert! Vous connaissez?
Bisous++++ Claire

Gérard Bastide 15/04/2015 21:17

Bonjour à vous deux, vous nous remuez le couteau dans la plaie, toutes ces destinations que vous faites derrière nous restent de grands souvenirs et même après plusieurs passages, nous sommes
toujours aussi amoureux de ces sites magnifiques. Continuez bien, nous et bien nous profitons des
plages de la Floride où nous serons encore jusque début de semaine prochaine avant de remonter
vers Baltimore. Au Plaisir. Françoise et Gérard

Archives

À propos