Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Dec

NOUS APPRENONS A NOUS CONNAITRE.

Publié par veronique et marcel

NOUS APPRENONS A NOUS CONNAITRE.

Eh oui, nous apprenons à nous connaître DORYS et nous.

C’est vrai que l’espace de vie est beaucoup plus petit que dans GLOBULE, mais c’est absolument parfait pour deux. Il faut juste faire attention à la place de Vol au Vent.

Nous avons donc pris le ferry à Saint Nazaire Lundi 16 au soir, après une petite halte à Savenay.

(Toutes nos excuses aux Savenaisiens, mais l’horaire de convocation du bateau était difficilement compatible avec une halte digne de ce nom)

C’est fou ce que nous pouvons trouver de magnifique si près de chez nous. « Le lac de Savenay »

C’est fou ce que nous pouvons trouver de magnifique si près de chez nous. « Le lac de Savenay »

Puis passage devant le site d’AIRBUS

Ils ont de drôles d’oiseaux dans le coin.

Ils ont de drôles d’oiseaux dans le coin.

NOUS APPRENONS A NOUS CONNAITRE.

Mardi 18 début de la route en Espagne et premier col à gravir avec une pente à 17%. Help !! possible de nous aider en poussant !!!

Pour faire simple, ça caille.

Pour faire simple, ça caille.

Notre deuxième bivouac se situait à une trentaine de kilomètres de CACARES.

Je pense que nous avons dû nous planter dans les points GPS. Il était annoncé une aire pour une quinzaine de camping cars ; bien sympa à priori ! Après deux kilomètres de descente dans un chemin, voici ce que nous avons trouvé.

Très contents d’avoir un truc qui s’appelle un quatre roues motrices pour sortir, car après une nuit complète de pluie, ça glissait un peu.

Très contents d’avoir un truc qui s’appelle un quatre roues motrices pour sortir, car après une nuit complète de pluie, ça glissait un peu.

Après la neige, la pluie…

Après la neige, la pluie…

Ca, ça s’appelle un Léonberg en pleine déprime. En premier plan, le truc touffu c’est l’oreille gauche, et à droite, les deux pattes qui protègent la truffe. Vol au Vent a complètement adopté DORYS.

NOUS APPRENONS A NOUS CONNAITRE.
L’avantage pour traverser SEVILLE, c’est que nous étions du bon côté des bouchons.

L’avantage pour traverser SEVILLE, c’est que nous étions du bon côté des bouchons.

Nous sommes ce soir posés à proximité d’ALCALA DE LOS GAZULES. (Avec l’accent s’il vous plait) Un de ces magnifiques villages de la région des « Pueblos Blancos ».

NOUS APPRENONS A NOUS CONNAITRE.
Et puis la météo redevient conciliante. Premier pique-nique ce midi.

Et puis la météo redevient conciliante. Premier pique-nique ce midi.

Et à nouveau nos petites ruelles préférées.

Et à nouveau nos petites ruelles préférées.

Etant à une cinquantaine de kilomètres d’ALGECIRAS, nous allons reprendre la route demain pour acheter nos billets pour la traversée vers le Maroc.

Très bonnes fêtes. Pour nous, le foie gras et les bulles sont dans une des réserves.

Marcel et Véronique.

Commenter cet article

francois 26/12/2013 09:38

heureusement que vous avez précisé que c'était les poils de vol au vent, je pensais au premier abord que c'était Marcel .... bon voyage !
bizzzz

Françoise et Gérard 24/12/2013 09:36

Bonjour à vous, nous vous souhaitons un très bon Noël au Maroc et une bonne route sous un beau ciel bleu ce qui sera encore mieux. Nos autres amis angevins descendent actuellement sur le Maroc avec leur 4x4 plus cellule, ils sont également au CCRSM ils s'appellent Marie-Jo et André Pelloin.
Bonne continuation avec votre nouveau joujou.
Françoise et Gérard

Lambourg 22/12/2013 10:42

Bravo pour ces premier reportages façon 4x4,vous n'avez pas fait de photos sur le ferry ? ,..Je ne connaissais pas ces lignes France/ Espagne au départ de St Nazaire ,
Bisous
Gérard

Archives

À propos